« C'est quoi ces seins ? » : Sophie Davant accusée d'avoir abusé de la chirurgie sur cette photo – marie france

Sophie Davant et William Leymergie font la couverture de Paris Match, le jeudi 11 août 2022 ! Tous les deux en vacances, ils s’affichent comme on ne les a jamais vus : en maillot de bain et sur un paddle, plus complices que jamais.
Il n’en fallait pas plus pour que la toile s’enflamme : les deux figures phares du petit écran sont-elles en couple ? Les clichés dévoilés par le magazine hebdomadaire alimentent la rumeur. Pour certains, ils la confirment.
Dans l’eau comme sur la plage de Ramatuelle, Sophie Davant et William Leymergie apparaissent épanouis. Sur les photos que l’on découvre dans la revue, ils semblent même échanger des gestes tendres.
Si les internautes s’intéressent de près au potentiel couple que forme ceux que Paris Match qualifie de « baby-boomers », certains ont par contre violemment critiqué l’apparence de Sophie Davant. Pourtant sublime au naturel, dans son maillot de bain vert olive une pièce.
Sur le compte Instagram de Paris Match, la couverture du dernier numéro a été publiée. Sous cette dernière, les commentaires se multiplient  On peut notamment lire : « Elle a fait un détour chez son chirurgien esthétique avant d’aller au paddle » ; « Mais c’est quoi ces seins ? » ; « Eh bien elle a pris des gros implants… »
En mars 2022, l’animatrice s’était exprimée sans tabou au sujet du rapport qu’elle entretient avec son corps : « En vieillissant, on se connaît mieux, on s’accepte plus facilement, on a appris à se mettre en valeur et à contourner ses complexes, ou à y remédier lorsqu’ils sont d’ordre intellectuel ou professionnel ».
Sophie Davant poursuit : « Quant aux complexes physiques qui vous pourrissent la vie, la chirurgie esthétique s’avère parfois un excellent recours ! »
En couverture de Paris Match, Sophie Davant et William Leymergie s’affichent plus complices que jamais. Sur les réseaux sociaux, les critiques vont bon train.
Sophie Davant et William Leymergie font la couverture de Paris Match, le jeudi 11 août 2022 ! Tous les deux en vacances, ils s’affichent comme on ne les a jamais vus : en maillot de bain et sur un paddle, plus complices que jamais.

Il n’en fallait pas plus pour que la toile s’enflamme : les deux figures phares du petit écran sont-elles en couple ? Les clichés dévoilés par le magazine hebdomadaire alimentent la rumeur. Pour certains, ils la confirment.
Dans l’eau comme sur la plage de Ramatuelle, Sophie Davant et William Leymergie apparaissent épanouis. Sur les photos que l’on découvre dans la revue, ils semblent même échanger des gestes tendres.
Si les internautes s’intéressent de près au potentiel couple que forme ceux que Paris Match qualifie de « baby-boomers », certains ont par contre violemment critiqué l’apparence de Sophie Davant. Pourtant sublime au naturel, dans son maillot de bain vert olive une pièce.
Sur le compte Instagram de Paris Match, la couverture du dernier numéro a été publiée. Sous cette dernière, les commentaires se multiplient  On peut notamment lire : « Elle a fait un détour chez son chirurgien esthétique avant d’aller au paddle » ; « Mais c’est quoi ces seins ? » ; « Eh bien elle a pris des gros implants… »
Une publication partagée par Paris Match (@parismatch_magazine)
En mars 2022, l’animatrice s’était exprimée sans tabou au sujet du rapport qu’elle entretient avec son corps : « En vieillissant, on se connaît mieux, on s’accepte plus facilement, on a appris à se mettre en valeur et à contourner ses complexes, ou à y remédier lorsqu’ils sont d’ordre intellectuel ou professionnel ».
Sophie Davant poursuit : « Quant aux complexes physiques qui vous pourrissent la vie, la chirurgie esthétique s’avère parfois un excellent recours ! »
À lire également
Dans son livre paru en 2021, Tout ce qui nous lie, elle avouait avoir eu recours à « quelques injections de botox et d’acide hyaluronique », elle n’a pour autant pas évoqué sa poitrine. « Moi je fais un métier d’image, je dois rester présentable », affirmait-elle

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

source