Chirurgie esthétique : les stars assument – Le Figaro

Le tabou de la chirurgie plastique s’effrite peu à peu… Emmanuelle Béart, Brad Pitt, Cameron Diaz ou encore Nicole Kidman ont reconnu publiquement avoir eu recours au bistouri.
Dans une société caractérisée par la recherche de la perfection et de la jeunesse éternelle, les opérations de chirurgie esthétique sont monnaie courante. Les stars elles-mêmes n’hésitent plus à confesser les interventions subies, à l’image d’Emmanuelle Béart. «J’ai fait refaire ma bouche à l’âge de 27 ans. Ce n’est une énigme pour personne, c’est loupé», a ainsi confié l’actrice au journal Le Monde. Désormais âgée de 48 ans, elle regrette d’avoir eu recours à la chirurgie mais assume son acte. «Aujourd’hui, rien que l’idée d’une piqûre me foudroie. Mais en même temps, je me dis que ce n’est pas facile de vieillir, dans ce métier, quand on est une femme», explique-t-elle.
L’actrice s’est laissée tenter il y a vingt ans car elle n’avait pas confiance en elle. Beaucoup l’ont fait pour les mêmes raisons, par peur de vieillir ou tout simplement pour se sentir mieux. A l’instar de Jennifer Aniston dont la rhinoplastie est connue de tous. L’ex-actrice de Friends a avoué avoir subi «quelques petites transformations» étant jeune et affirme être «pour la chirurgie, du moment que c’est pour se sentir mieux.» Cependant, la girl next door confie qu’il y a «des limites à ne pas dépasser.» Les opérations nasales sont souvent les plus assumées et dissimulées derrière des raisons de santé. Ainsi, Cameron Diaz avait facilement concédé à la presse américaine avoir eu recours au bistouri à cause de sa quadruple fracture du nez. «J’ai eu une déviation de la cloison nasale, il est indispensable que je me fasse opérer», s’était justifiée la star.

Jessica Simpson a regretté s’être fait refaire les lèvres. Crédits photo : VanStory Debbie/Vanstory Debbie/ABACA
Emmanuelle Béart, dans son interview au Monde, évoquait «un acte grave» dont on ne mesure pas forcément les conséquences. Tout comme la comédienne française, la chanteuse et actrice Jessica Simpson a eu peur d’avoir commis l’irréparable après une opération de la bouche. «J’ai essayé le Restylane (produit permettant d’avoir des lèvres pulpeuses, ndlr) et cela faisait toc sur moi. Je n’ai pas du tout aimé. Mais, l’effet s’est estompé en quatre mois et mes lèvres sont redevenues comme avant. Dieu merci!».
Nicole Kidman: «Je peux de nouveau bouger mon front!»
Cependant, assumer une opération de chirurgie esthétique n’est pas chose aisée et nécessite un certain travail sur soi. Ainsi, Nicole Kidman concède non sans mal à parler de ses interventions à la presse américaine. «J’ai essayé le Botox. Et je n’ai pas aimé le résultat. Je n’utilise donc plus cette substance. D’ailleurs, le fait de ne plus faire d’injections sert beaucoup mieux mon jeu d’actrice. Vous savez, je fais partie d’une génération de femmes qui aiment tester des trucs. Et aujourd’hui, j’ai un peu l’impression d’être, pour la presse, un bouc émissaire. Je n’en suis pas ravie-ravie», avait elle déclaré avant de glisser une petite plaisanterie pour détendre l’atmosphère: «La bonne nouvelle, c’est que je peux à nouveau bouger le front!»
À l’inverse, Sarah Jessica Parker, la vedette de Sex and the City se révèle totalement décomplexée face au procédé. L’actrice a déclaré avoir essayé beaucoup de choses dans sa vie, alors pourquoi pas aller «jusqu’au bout» en matière de beauté. «Je mentirais si je n’y pensais pas sérieusement», avait-elle révélé. Céline Dion assume pleinement son opération pour corriger sa dentition mais est consciente qu’il ne faut pas abuser de ce procédé. «Il y a quelques années, précise-t-elle, je n’aurais pas dit non, mais je ne le veux plus aujourd’hui.» Si elle jure ne jamais avoir eu recours à la chirurgie, Mariah Carey confesse qu’il est difficile de renoncer à une intervention. «Je ne dis pas que c’est facile de dire non à la chirurgie plastique. On doit faire face au processus du vieillissement.»

Nicole Kidman a abusé du botox pour rester jeune.
Angelina Jolie est fière de sa plastique et recommande même la chirurgie à ceux qui souffrent de leurs défauts. «Je crois que, si une personne est malheureuse à cause de son corps, elle peut avoir recours à la chirurgie. Mais, elle doit le faire pour elle-même», s’était-elle exprimée.
Nicolas Sarkozy a eu recours au laser pour stimuler son collagène naturel
Chez les hommes, là aussi les barrières tombent. Et c’est au président français Nicolas Sarkozy d’ouvrir la voie. À 56 ans, le candidat à sa réélection avoue avoir recours à des petites astuces pour s’entretenir dont l’utilisation de laser afin de stimuler le collagène naturel de sa peau. «Cela lisse la peau et donne bonne mine», explique-t-il. Cependant, cette petite intervention ne relève pas de la chirurgie esthétique, selon lui.
La cinquantaine approchant, Brad Pitt affirme franchement sa lutte contre le vieillissement: «Je fais régulièrement des injections de Botox, car après 40 ans, ça craint, votre visage s’affaisse, votre corps ne répond plus de la même façon, tout fout le camp!»
Le phénomène touche toutes les générations et tous les profils. Le comédien Pierre Arditi a osé avouer «s’être fait tirer les paupières». Et Axelle Red ne cache plus avoir subi des injections de botox. La chanteuse française affirme, tout comme Jennifer Aniston, être «pour la chirurgie», un avis nettement partagé par l’actrice Scarlett Johansson qui ne veut pas «devenir une vieille pimbêche affreuse.» L’actrice française Josiane Balasko a toujours assumé avoir refait son nez «pour éviter de vieillir comme Coluche». Outre-Atlantique,Teri Hatcher, la vedette de Deseperate Housewives, a raconté avoir été une adepte du sacrosaint botox.
«Je suis une actrice et je ne veux pas figer mon visage»
Néanmoins, la chirurgie ne fait pas encore tout à fait l’unanimité au sein de la galaxie people. Hollywood abrite encore une bande d’irréductibles qui jure de ne jamais avoir recours à la chirurgie de leur vie. En tête Kate Winslet. L’actrice est une farouche partisane de la beauté naturelle et a même songé à fonder «une ligue britannique contre la chirurgie esthétique» avec les actrices Rachel Weisz et Emma Thompson. «Je ne tomberai jamais dedans, c’est contre mon éducation et mes principes moraux, a-t-elle confié au Daily Telegraph. «Je suis une actrice, je ne veux pas figer mon visage.»
Une prise de position courageuse et vraisemblablement minoritaire. Seule l’actrice anglaise Emma Thompson a récemment déploré être «obligée de paraître 30 ans lorsqu’on en a 60». La star hollywoodienne Cate Blanchett affirme être «l’une des rares femmes travaillant en Amérique qui estiment que la chirurgie plastique est une pratique cruelle, dégoûtante, révoltante, que l’on devrait éviter à tout prix.» La star a des idées bien arrêtées sur la chirurgie esthétique. «Ce qui m’étonne le plus, c’est que des gens soient d’accord pour qu’on leur injecte une bactérie dans le front. Résultat: ils ne peuvent pas bouger pendant six heures de crainte que cette bactérie ne se propage dans leur cerveau et qu’ils soient obligés de subir une lobotomie.»

source