Chirurgie esthétique . Pourquoi se rendre en Turquie pour faire une greffe de cheveux ? – Le Bien Public

Pour soutenir votre journalisme local, abonnez-vous !
Pourquoi voyez-vous ce message ?
Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies, vous pouvez à tout moment modifier votre choix, ici.
Le contenu de ce site est le fruit du travail de journalistes qui vous apportent chaque jour une information locale de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.
Déjà abonné ?
Bénéficiez des avantages inclus dans votre abonnement en activant votre compte
Vous pouvez lire Le Bien Public sur $this.View.AuthResponse.DeviceLimit appareils maximum. Confirmez l’utilisation de votre compte sur cet appareil en saisissant votre mot de passe
CAS N°1 : Vous (ou une autre personne) utilisez plus de $this.View.AuthResponse.DeviceLimit appareils et/ou navigateurs en même temps → Déconnectez-vous des appareils et/ou navigateurs que vous n’utilisez pas
CAS N°2 : Vous naviguez en mode privé → Déconnectez-vous systématiquement avant de fermer la fenêtre du navigateur
CAS N°3 : Vous refusez les cookies de connexion dans les paramètres de votre navigateur (ou une mise à jour a modifié vos paramètres) → Changer les paramètres d’acceptation des cookies de votre navigateur
DANS TOUS LES CAS → cliquer sur « continuer sur cet appareil » résout le problème
Que se passe-t-il si je clique sur « continuer sur cet appareil » ?
Vous pourrez profiter de votre compte sur cet appareil et tous vos autres appareils seront déconnectés. Vous pourrez toujours vous y reconnecter, dans la limite de $this.View.AuthResponse.DeviceLimit appareils.
Comment puis-je voir les appareils connectés ?
Rendez-vous dans votre espace client puis cliquez sur « gérer les équipements ». Si vous y allez après avoir cliqué sur « Continuer sur cet appareil », il ne devrait y en avoir qu’un seul.
Si vous voyez ce champ, ne le remplissez pas
Le Bien Public, en tant que responsable de traitement, recueille dans ce formulaire des informations qui sont enregistrées dans un fichier informatisé par son Service Relations Clients, la finalité étant d’assurer la création et la gestion de votre compte, ainsi que des abonnements et autres services souscrits. Si vous y avez consenti, ces données peuvent également être utilisées pour l’envoi de newsletters et/ou d’offres promotionnelles par Le Bien Public, les sociétés qui lui sont affiliées et/ou ses partenaires commerciaux. Vous pouvez exercer en permanence vos droits d’accès, rectification, effacement, limitation, opposition, retirer votre consentement et/ou pour toute question relative au traitement de vos données à caractère personnel en contactant lbpventesweb@lebienpublic.fr ou consulter les liens suivants : Protection des données, CGU du site et Contact. Le Délégué à la Protection des Données personnelles (dpo@ebra.fr) est en copie de toute demande relative à vos informations personnelles.
Dijon
mer. 20/07/2022
L’édition du soir en numérique dès 21h30 Le journal en numérique dès 5h Accédez à tous les contenus en illimité
Dijon
mer. 20/07/2022
Retrouvez tous nos contenus et notre journal en numérique
Téléchargez gratuitement l’app
Liposuccion, rhinoplastie, augmentation mammaire ou encore greffe capillaire, en quelques années la Turquie est devenue une plaque tournante de la chirurgie esthétique et plastique, à l’échelle mondiale. Une pratique qui ne cesse de gagner en popularité notamment auprès des français.
Dotée d’une richesse historique et patrimoniale unique, la Turquie reste une destination très prisée des touristes. Mais depuis quelques années, un autre profil de voyageurs se dessine : les touristes médicaux.
Leader mondial de la chirurgie plastique et esthétique, la Turquie a su développer, avec brio, le tourisme médical sur son territoire pour en faire un pilier économique majeur. Une prouesse soulignée par l’engouement des européens et en particulier des français qui sont de plus en plus nombreux à s’y rendre.
Un luxe désormais accessible qui permet à des millions d’hommes et de femmes de venir à bout de leurs complexes. C’est le cas, par exemple, des personnes souffrant d’alopécie qui grâce à la greffe de cheveux en Turquie peuvent accéder à un traitement global, sans se ruiner.
L’implant de cheveux est une technique de transplantation capillaire qui ne date pas d’hier. Aujourd’hui très populaire, elle a pourtant été expérimentée pour la première fois dans les années 40 au Japon, avant de se développer aux Etats-Unis.
Cette opération sous anesthésie locale consiste à prélever un certain nombre de greffons sur les zones donneuses, avant de les transplanter sur les zones receveuses. Grâce aux avancées scientifiques et technologiques, elle est une intervention non douloureuse qui permet au patient de repartir de la clinique seulement quelques heures après.
Il n’existe pas une mais plusieurs techniques de greffe dont les plus populaires sont la méthode FUE et la FUE Saphir ou la DHI. Bien que l’objectif soit le même, elles divergent par leur processus d’extraction ou d’implantation, ou par le choix des instruments utilisés.
La greffe de cheveux FUE aussi appelé Follicular Unit Extraction consiste à extraire un par un les follicules pileux sur la zone donneuse du crâne avant d’être greffées sur la zone receveuse du cuir chevelu à l’aide d’une micro incision, réalisée par une lame d’acier.
Contrairement à la FUE, la FUE Saphir fait usage d’un outil en lame de saphir. Le saphir est un matériau qui permet d’opérer de façon très précise, sans laisser de cicatrice. Le prélèvement et l’implantation capillaire se font de la même façon que pour la FUE.
Au lieu d’implanter les unités folliculaires avec une lame d’acier ou de saphir, la DHI ou Direct Hair Implantation a recours à un instrument de pointe : le stylet d’implantation. Cet outil permet de préserver le sens de repousse du cheveu, au moment de la transplantation pour un résultat très naturel.
Dans le palmarès des opérations les plus populaires en Turquie, on retrouve la greffe capillaire. Les raisons de son succès sont nombreuses…
Le prix d’une opération d’une greffe de cheveux en Turquie , coûte environ 2 500 euros. En France, les tarifs oscillent entre 4 000e et 10000e, soit un tiers plus cher. En plus de l’intervention chirurgicale, la plupart des cliniques turques proposent un ensemble de prestations et de services supplémentaires comme le transfert aéroport, la présence d’un traducteur ou encore le séjour en hôtels quatre ou cinq étoiles. En France, le coût total englobe uniquement l’opération et les consultations médicales.
La Turquie est réputée pour abriter de nombreux médecins qualifiés et formés au sein des plus grandes universités et écoles de médecine esthétique. Des spécialistes connus pour la qualité de leurs opérations mais également pour leurs excellents résultats, à l’instar du Dr Okan Morkoç (Sapphire Hair Clinic).
Sa position géographique
Située à seulement 3h40 de Paris, la Turquie possède un emplacement géographique stratégique, qui permet de s’y rendre très facilement, en vol direct.
L’implant de cheveux est une opération courante qui ne doit cependant pas être prise à la légère. C’est pourquoi, il est fortement conseillé de s’orienter vers un spécialiste réputé pour la qualité des opérations réalisées, l’accompagnement pré et postopératoire et pour ses conditions sanitaires irréprochables.
Certifiée Joint Commission International (JCI) une certification internationale, Sapphire Hair Clinic, est une clinique dédiée à la greffe de cheveux à Istanbul qui assure des interventions et une prise en charge de haute qualité orchestrées par une équipe de professionnels formés et qualifiés. L’établissement s’est également doté de technologies de pointe afin de proposer des méthodes de greffes toujours plus performantes telles que les techniques FUE, FUE Saphir et DHI.
Chaque patient bénéficie d’un suivi personnalisé avant, pendant et après l’intervention mais aussi de services prestigieux comme l’hébergement dans un hôtel 5 étoiles ainsi que diverses prestations annexes.
Spécialisé en chirurgie reconstructive et esthétique à l’instar de la greffe de cheveux, le Dr Okan Morkoç offre au sein de Sapphire Hair Clinic une expertise exceptionnelle, reconnue dans le monde entier. C’est pourquoi, il reçoit aujourd’hui dans son établissement des patients de toutes nationalités.
Des compétences acquises au cours d’un parcours remarquable notamment au sein de la faculté de médecine Akdeniz d’Antalya, en Turquie, à l’hôpital de formation et de recherche Haydarpasa Numune au département de chirurgie plastique, reconstructive et esthétique, à l’hôpital Sivas Numune de Sivas, ou encore à l’hôpital d’État Severgazi à Denizli.
Il a aidé des milliers de patients internationaux à retrouver leurs cheveux naturels, à restaurer leur apparence et à renforcer leur confiance et leur estime de soi.
sapphirehairclinic.com
Un médecin également membre d’associations internationales prestigieuses comme l’International Society of Hair Restoration Surgery (ISHRS), la Wound Management Association Turkey (WMAT), la Société turque de chirurgie plastique esthétique (TSAPS), et plus récemment de la Rhinoplasty Society of Europe, qui démontrent sa forte implication forte.
Considéré comme l’une des meilleures cliniques de greffe capillaire en Turquie, Sapphire Hair Clinic allie à la fois travail d’excellence, innovation et savoir-être pour des résultats à la hauteur de toutes les exigences.

source