Des scientifiques ont découvert que certaines espèces d'animaux à sang froid ne vieillissent pas – Sain et Naturel

Le processus de vieillissement est un véritable casse-tête pour les scientifiques ! Bien que certaines personnes aient recours au botox ou à la chirurgie esthétique pour tenter de lutter contre les ravages du temps, la décomposition de notre corps, connue sous le nom de sénescence, semble inéluctable. Néanmoins, toutes les espèces ne semblent pas vieillir à la même vitesse, c’est notamment le cas de certaines espèces d’animaux à sang froid.

Les National Institutes of Health des États-Unis souhaitent approfondir leurs recherches pour en savoir plus. Mis à part quelques cas particuliers, comme la célèbre tortue «Jonathan» de 190 ans, la question n’avait pas été étudiée aussi largement.
L’écologiste de l’État de Penn, David Miller, auteur principal d’un article, a cité le manque d’études systématiques sur les espèces : les chercheurs ont « fait beaucoup plus de travail comparatif et vraiment complet avec les oiseaux et les animaux à l’état sauvage… mais une grande partie de ce que nous savions sur les amphibiens et les reptiles appartenaient à une espèce ici, une espèce là. »

Son équipe a rassemblé des études de terrain à long terme sur 107 populations de 77 espèces dans la nature, parmi lesquelles des tortues, des amphibiens, des serpents, des crocodiliens et des tortues. Les études marquaient et suivaient les individus, suivant la mortalité. « Nous avons trouvé des exemples de vieillissement minime », a indiqué la biologiste Beth Reinke.
Ils ont aussi rassemblé des données sur la durée de vie des animaux après la maturité sexuelle et déterminé les rythmes de vieillissement avec des méthodes statistiques, ainsi que la longévité, ce qui signifie l’âge au bout duquel 95% de la population est déjà décédée.

Cela signifie qu’à mesure que ces animaux à sang froid vieillissent, leur risque de mourir n’augmente pas. Pour les humains, notre risque de mourir dans l’année à 10 ans est d’un sur 2500, contre un sur 25 à 80 ans.
Les National Institutes of Health des États-Unis sont déterminés à comprendre pourquoi ces créatures vieillissent aussi peu. Une autre étude a précisé que cette résistance au vieillissement n’est pas liée au métabolisme.

Les animaux qui possèdent une protection physique, comme une carapace pour les tortues ou du poison dans la peau comme certains amphibiens, vivent plus longtemps que ceux qui n’en ont pas, ajoute la publication.
« Cela permet aux animaux de vivre plus longtemps, et à l’évolution de fonctionner de manière à réduire le vieillissement pour que, s’ils évitent effectivement de se faire manger, ils fonctionnent toujours bien », a expliqué David Miller.

Le deuxième article de l’Université du Danemark du Sud et d’autres chercheurs a révélé que parmi 52 espèces de tortues, 75 % présentaient un vieillissement minime.
Cependant, cette absence de dégradation biologique progressive ne signifie pas que leurs corps ne commencent pas à souffrir ou qu’ils ne mourront pas !

Cyril Renault
C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j’ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l’écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.
Commentaires
Laisser un commentaire
Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.

Articles en rapport
 
 

source