Elle veut se faire changer les dents en Turquie, mais son opération vire au cauchemar… – Closer France

Cette jeune belge de 23 ans voulait seulement avoir de belles dents. Au journal Nieuwsblad, elle a raconté le cauchemar qu’elle a vécu et qu’elle vit encore, le lundi 8 août dernier.
L’influence des réseaux sociaux est néfaste. C’est ce dont témoigne Alana Boone, une jeune belge de 23 ans. Le lundi 8 août dernier, Alana Boone avait témoigné au journal Nieuwsblad de sa grande mésaventure en Turquie alors qu’elle voulait juste s’offrir un nouveau sourire. Complexée par ses dents, l’influence des réseaux sociaux ajoutés par les prix attractifs qu’affichaient la Turquie pour cette opération l’ont conduit à sa perte.
Lors de sa confession, Alana Boone souligne le fait que tout ce qu’elle désirait, c’était d’avoir de belles dents. "Un ami de ma mère m’a mis en contact avec cette femme. Pour 6.720 euros, je pouvais avoir des dents entièrement neuves en Turquie, vol et hôtel compris. Elle a tout arrangé", avait confié Alana Boone au média. Convaincue par la société Dental Tours Turkey, pour laquelle cette intermédiaire travaillait, et surtout par les avis positifs sur la page Facebook de la société, Alana Boone décide alors de franchir le pas et de faire le vol le 25 juillet 2021 dernier. Dès le lendemain de son arrivée à Antalya, elle est directement admise à la clinique dentaire.
Alana Boone confie qu’après que ses dents aient été limées, 18 dents lui ont été extraites. Ce qui lui a valu un supplément de 3 420 euros qu’elle aurait payé en liquide. Est venue ensuite la pose des couronnes sans anesthésies, 3 jours plus tard. Même si elle avait les dents qu’elle voulait, la douleur a commencé dès son retour chez elle. Jusqu’à maintenant, tout lui fait mal. Dans son élan, Alana Boone explique qu’elle a essayé de régler le problème chez tous les dentistes qu’elle a pu trouver. Seulement, aucun n’aurait accepté de le faire et lui a clairement fait savoir : "C’est ton problème, retourne en Turquie, ils doivent résoudre ça là-bas".
Alana Boone explique qu’elle a porté plainte afin de récupérer son argent. Seulement, tant que cette affaire est en cours, elle ne peut aucunement traiter ses dents sous peine de détruire les preuves. Elle ajoute qu’il lui faut pas moins de 27 000 euros pour refaire ses dents en Belgique.
Merci pour votre inscription. Pour en savoir plus ou exercer vos droits, cliquez-ici.
La Turquie ne fait pas partie de l’Europe, son problème judiciaire va durer des années ! Elle n’a pas fini la dame! Elle aurait dû commencer par la Belgique , c’est comme la chirurgie esthétique ça fait beaucoup de dégâts ! Moi pour mon ventre j’ai payé un coach qui m’a aidé à me muscler en 6 mois j’ai eu des abdos sans passé par la case chirurgie ça m’a coûté 2500 euros et on s’est marié il y a 15 jours j’attends des jumeaux !
Bien fait.
Pas besoin d’aller en Turquie pour etre massacrée. Cela fait 16 ans que je porte des couronnes provisoires après un massacre par un " dentiste" à Neuilly sur seine. Aucun hôpital ne voulait me prendre en charge. Renvoyée chez leur copains. A moins de porter la sckoumoun je ne suis tombée apparemment que sur des charlatan!!! Je pense que le niveau en France est très bas… J’ai depensé une fortune auprès de plusieurs "praticiens malhonnetes" Mon visage déformé. Des rides par affaissement sont apparues alors que je n’avais que 38 ans pourtant je ne suis pas ridée à ce jour sur le reste de mon corps y compris contours des yeux!!! La souffrance est énorme tant physique que morale en plus du gouffre financier !
Courage …
7h16 j’en ai..; pardon
J’habitais en Province et je me suis faite suivre par un Cabinet dentaire Mutualiste, j’en est été satisfaite.. Ce n’est pas l’endroit qui compte, mais la réputation… Par contre je suis complètement hostile à toutes ces offres alléchantes… Etre chirurgien dentiste nécessite de longues études, ils utilisent du matériel très cher, il est normal qu’ils appliquent certains tarifs. Après, certains abusent de leur pseudo notoriété… Quand vous voyez les dents de boudou ou de roumanoff, de guillon, etc…. c’est complètement raté, les dents trop longues qui raient le parquet et surtout trop blanches. Et pourtant je suis certaine qu’ils s’adressent au meilleur !!!
Faut se poser les "bonnes questions" quand c’est "trop beau" ,offre trop alléchante etc…une petite enquête vaut mieux qu’un "grand désarroi" …
On peut se faire soigner pour un prix tout à fait abordable, si on n’exige pas d’implants… Un appareil dentaire c’est à la portée des petits.. Certes, vous n’aurez jamais les dents de boudou ou de Roumanoff et c’est tant mieux, tngues, trop blanches !!!
Anonyme-13/08 à 07:18- D’accord mais, moi je suis pas "dentiste" !On entend tellement de choses de nos jours ..
19h31 n’importe quoi. il faut bien des dents pour porter les bagues de l’appareil. On remplace que les dents manquantes.. L’idéal ce sont des implants mais tout le monde ne peut pas le supporter et surtout c’est très cher, il faut compter 2200 euros par dent !!!
Ouais, mais ton "appareil dentaire" …faut enlever toutes les autres dents? Alors, non merci …
Se faire extraite 18 dents !! si elles étaient saines c’etait de la folie. Mais je ne lui jette pas la pierre car les soins dentaires en France ou même en Belgique sont hors de prix et souvent réservés aux plus aisés (c’est pas pour rien que notre cher président Holland, appelait les pauvres les "sans-dent").
Surtout quand ce n’est pas chez son chirurgien dentiste !!!!!. C’est de la folie, mais les nanas sont prêtes à tout pour se faire soigner et opérer à des prix défiants toute concurrence… ça peut marcher mais ça peut aussi mal tourner…
Papier ou numérique
Certifié par :
Vous êtes bien inscrit(e) à la newsletter avec l’adresse :
Les informations recueillies par ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique à destination de Reworld Media Magazines et/ou ses partenaires et prestataires afin de pouvoir envoyer les bons plans et offres promotionnelles. Conformément à la loi « Informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant. Pour en savoir plus ou exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

source