"Je sentais le visage se vider" : en "souffrance constante" après une injection de Botox, la chanteuse Indra se confie sur ses problèmes de santé – Télé-Loisirs

Menu
Certaines et certains vont sans doute y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans le Botox après avoir découvert le témoignage choc d’Indra. Dans Que sont-ils devenus ? sur TFX ce vendredi 15 juillet, la chanteuse a révélé les nombreux soucis de santé qu’elle a rencontrés après une injection.
« Son rêve de jeunesse éternelle a viré au cauchemar » C’est ainsi que la voix off de Stars du tube d’un jour : Que sont-ils devenus ? sur TFX a résumé ce vendredi 15 juillet l’expérience traumatisante qu’a vécue Indra avec la chirurgie esthétique. La chanteuse a proposé aux caméras de l’émission de suivre sa séance avec un ostéopathe. L’occasion pour l’artiste suédoise de 54 ans de raconter avec effroi comment elle en est arrivée là. Elle avait 39 ans quand elle a cédé à l’appel du Botox. « Ça a commencé par une injection de Botox, en 2006, donc ça date. Le Botox commence à faire son effet. Je me rappelle, j’ai eu deux explosions derrière la nuque. Comme quelque chose qui pétait, tout qui avait lâché. Je sentais la tête qui descendait« , a expliqué Indra.
« J’étais bloquée vers le bas. Je commençais même à avoir une luxation de la mâchoire tellement ça tirait vers le bas« , a-t-elle détaillé devant l’ostéopathe avant de lui montrer des croquis faits par elle-même qui montrent les douleurs qu’elle subit quotidiennement depuis plus de quinze ans. Indra est heureuse d’être enfin écoutée et entendue, alors que des médecins lui reprochaient de se « faire des films » et lui conseillaient plutôt d’aller voir un psychologue. « C’est terrible d’entendre ça », a-t-elle lancé avec émotion. « On me dit souvent : ‘Pourquoi tu es gonflée ? Tu fais des injections ?’ Non, c’est l’oedème, c’est le poids », répond la chanteuse. Un médecin l’a traitée à la cortisone, mais les effets ont été « encore plus dévastateurs ». « J’étais avec mon fils dans le parc et tout d’un coup ça a lâché. Ça faisait comme des élastiques qui partaient en arrière, comme si on avait lâché. Et puis le nez, il y avait de l’eau qui coulait. Des litres. Je sentais le visage se vider« , a-t-elle raconté.
« Pendant deux jours, je me suis retrouvée comme les chiens qui ont des plis. C’était terrible », a ajouté Indra dans Stars du tube d’un jour : Que sont-ils devenus ?. « C’est un syndrome et c’est une souffrance constante. Et je suis épuisée », a conclu l’artiste sur TFX. Lors de la manipulation de l’ostéopathe, la chanteuse a rapidement ressenti des vertiges. Le praticien ne lui promet pas de miracle. « Le Botox, ce n’est vraiment vraiment pas anodin. Je ne lui dirai pas que je peux lui rendre au niveau du visage parce que ce n’est pas vrai« , a-t-il prévenu. Avant d’ajouter : « Et je pense qu’il faut aujourd’hui faire un état des lieux sur ce qu’il est possible de rendre au niveau du visage, (…) et ne pas essayer de revenir en arrière sur quelque chose qui ne pourra plus être fait. » En plus du soutien de ce professionnel, Indra a aussi celui de ses amis à qui elle s’est confiée lors du tournage de l’émission. Un véritable « coming-out » pour elle. « Même pour l’articulation, j’ai parfois du mal. Je ne sais pas si un jour je vais y arriver. Vivre comme ça ce n’est pas évident », a-t-elle déclaré avec émotion.
Article écrit en collaboration avec 6Medias
Connexion à Prisma Connect
© 2022 Prisma Média – Groupe Vivendi – Partenaire Média-Presse – Tous droits réservés

source