Jennifer Grey (Bébé dans Dirty Dancing) méconnaissable : cette opération de chirurgie esthétique qu'elle regrette – marie france

Après avoir connu un succès fulgurant grâce à son rôle de Bébé dans Dirty Dancing, Jennifer Grey a vu les portes d’Hollywood se refermer sur ses rêves. Aujourd’hui, l’actrice en est persuadée, c’est à cause de la chirurgie esthétique que sa carrière a pris fin.
Aux yeux du grand public, elle restera à jamais la jeune fille timide qui finira par s’épanouir dans les bras de Johnny Castle (ndlr : interprété par Patrick Swayze) dans le film culte Dirty Dancing. Pourtant aujourd’hui, Jennifer Grey, 62 ans, peine à se reconnaître.
Et pour cause, au sommet de sa gloire, la jeune femme va, sur les conseils de sa mère, avoir recours à la chirurgie esthétique. Cette dernière était en effet persuadée que son nez atypique l’empêcherait d’obtenir certains rôles.
« Elle m’a dit ‘Tu sais quoi ? C’est compliqué de te trouver des rôles. Rends-leur la tâche plus facile’ », s’est souvenue Jennifer Grey dans les colonnes de People.
Et de préciser : « Quand j’étais enfant, j’étais complètement contre la rhinoplastie. Mes parents l’ont fait, mais c’était les années 1950 (…) Vous ne pouviez pas être homosexuel. Vous ne pouviez pas être Juif. Vous ne pouviez pas ressembler à un Juif ».
La comédienne subira deux opérations, la deuxième ayant pour but de corriger les imperfections de la première. Or, ce « nouveau nez » transformera son visage… au point de la rendre méconnaissable.
« Je suis devenue invisible du jour au lendemain. Aux yeux des gens, je n’étais plus moi-même. Le plus bizarre est que j’avais résisté toute ma vie, et j’étais tellement énervée contre ma mère de m’avoir conseillée de faire cette opération », souffle-t-elle.
« J’ai dépensé tellement d’énergie à me demander ce que j’avais fait de mal, pourquoi j’avais été bannie du royaume », a poursuivi l’actrice qui assure avoir eu le cœur brisé lorsque Michael Douglas ne l’a pas reconnue sur un tapis rouge.
Après avoir connu un succès fulgurant grâce à son rôle de Bébé dans Dirty Dancing, Jennifer Grey a vu les portes d’Hollywood se refermer sur ses rêves. Aujourd’hui, l’actrice en est persuadée, c’est à cause de la chirurgie esthétique que sa carrière a pris fin.
Aux yeux du grand public, elle restera à jamais la jeune fille timide qui finira par s’épanouir dans les bras de Johnny Castle (ndlr : interprété par Patrick Swayze) dans le film culte Dirty Dancing. Pourtant aujourd’hui, Jennifer Grey, 62 ans, peine à se reconnaître.

Et pour cause, au sommet de sa gloire, la jeune femme va, sur les conseils de sa mère, avoir recours à la chirurgie esthétique. Cette dernière était en effet persuadée que son nez atypique l’empêcherait d’obtenir certains rôles.
« Elle m’a dit ‘Tu sais quoi ? C’est compliqué de te trouver des rôles. Rends-leur la tâche plus facile’ », s’est souvenue Jennifer Grey dans les colonnes de People.
Et de préciser : « Quand j’étais enfant, j’étais complètement contre la rhinoplastie. Mes parents l’ont fait, mais c’était les années 1950 (…) Vous ne pouviez pas être homosexuel. Vous ne pouviez pas être Juif. Vous ne pouviez pas ressembler à un Juif ».
La comédienne subira deux opérations, la deuxième ayant pour but de corriger les imperfections de la première. Or, ce « nouveau nez » transformera son visage… au point de la rendre méconnaissable.
« Je suis devenue invisible du jour au lendemain. Aux yeux des gens, je n’étais plus moi-même. Le plus bizarre est que j’avais résisté toute ma vie, et j’étais tellement énervée contre ma mère de m’avoir conseillée de faire cette opération », souffle-t-elle.
« J’ai dépensé tellement d’énergie à me demander ce que j’avais fait de mal, pourquoi j’avais été bannie du royaume », a poursuivi l’actrice qui assure avoir eu le cœur brisé lorsque Michael Douglas ne l’a pas reconnue sur un tapis rouge.
Et de conclure, incrédule : « Mais en fait c’était un mensonge. Je me suis tiré une balle dans le pied toute seule ».
A lire également :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

source