Lola Marois a-t-elle eu recours à la chirurgie esthétique ? La femme de Jean-Marie Bigard lève tous ses secrets ! – Télé-Loisirs

Menu
Dans une interview accordée à Public, ce vendredi 8 juillet, Lola Marois évoque notamment le rapport à son corps. Elle se confie sur ses petits secrets et explique à quel point Jean-Marie Bigard l’aide à s’accepter et s’aimer.
Derrière certains airs de grande gueule très assumée, Lola Marois n’en mène pas forcément toujours large. En particulier lorsqu’il faut jouer des scènes intimes ou de nudité dans le feuilleton très populaire de France 3, Plus belle la vie. La comédienne de 39 ans a d’ailleurs lancé un récent cri du cœur en souhaitant vivement que son personnage cesse d’être aussi volatile auprès des hommes dans la série. Ce qui lui conférerait un jeu moins basé sur la séduction et son rapport au corps. Mais le temps est compté pour le programme tourné dans les rues de Marseille et vieux de presque deux décennies. L’intéressée s’en désole dans les colonnes du magazine Public, ce vendredi 8 juillet : « Ils vont me manquer, c’est certain ! C’est un choc de se dire que l’on ne va plus voir ses potes. Cette série n’est même pas du travail, c’est une famille ».
Mais heureusement, la chérie de l’humoriste controversé Jean-Marie Bigard aura quand même un agenda chargé après l’arrêt de Plus belle la vie. Elle s’apprête par exemple à sortir un nouveau disque. Il y a aussi les enfants, qui lui prennent pas mal d’énergie. « J’ai fait le choix de mener de front ma carrière et ma vie de maman. C’est très dur, culpabilisant aussi. on loupe des moments », concède-t-elle. Lola Marois affirme qu’avec plus de temps libre à venir, elle pourra se consacrer pleinement à Jules et Bella. Toutes ces responsabilités la ramènent parfois à la fatigue et la conscience qu’elle avance doucement en âge. Mais plus optimiste que jamais, l’artiste se dit « plus heureuse qu’à 25 ans ».
Un élan qu’elle doit en partie à celui qui partage sa vie avec elle. « Je m’aime de plus en plus, surtout grâce à Jean-Marie, qui me regarde avec l’admiration qui m’a manqué enfant. Je pense que je transfère le peu de reconnaissance de mon père », glisse-t-elle. Lola Marois conclut en précisant, si jamais certains se posaient la question, qu’elle n’a pour l’heure eu recours à (presque) aucun subterfuge pour conserver sa jeunesse. Elle lâche finalement : « J’ai juste fait quelques piqûres de Botox sur ma ride du lion, il y a quelques années, parce que je m’énerve souvent ! Et, récemment, un maquillage permanent sur mes lèvres. Pour le reste, je suis 100 % naturelle ! »
Connexion à Prisma Connect
© 2022 Prisma Média – Groupe Vivendi – Partenaire Média-Presse – Tous droits réservés

source