Miss France: pourquoi les candidates ne peuvent pas faire moins d'1m70 ? – Mce tv

en partenariat avec
Nombreux sont ceux à se demander pourquoi les candidates de Miss France ne peuvent faire moins d’1m70 ? On vous donne la réponse ci-dessous.
Lors d’une récente interview avec nos confrères de Gala, Alexia Laroche-Joubert a révélé la raison pour laquelle les participantes à Miss France ne peuvent pas faire moins d’1m70. La Rédac de MCE TV vous explique tout de A à Z !
C’est officiel. Les sélections régionales pour Miss France 2023 ont commencé. Mais cette fois-ci, les règles changent. Désormais, il est possible de participer au concours de beauté même si vous êtes maman et/ou marié.
Cela était important pour Alexia Laroche-Joubert de mettre en place cette nouveauté. En effet, cette dernière sait ce que ça fait d’avoir une carrière et une famille.
De même, la productrice a accepté de donner sa chance à l’actrice Andréa Furet (Il est elle). Il s’agit de la première candidate transgenre.
Cela a fait beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux. Dans l’émission TPMP notamment, les chroniqueurs étaient très divisés sur la question. Pour Hugo Manos, cela pourrait permettre d’éveiller les consciences. Pour la journaliste Bahia-Carla Stendhal, en revanche, André Furet n’est pas officiellement une femme. Selon elle, rien que pour ça, Adréa Furet n’a pas sa place à Miss France. Après tout, ça se discute !
Bien que certaines règles soient amenées à changer, il y en a tout de même d’autres qui resteront gravées dans la roche. Parmi celles qui resteront inchangées, il y a la taille des participantes. La Rédac de MCE TV vous en dit plus à ce sujet, dans la suite de cet article.
Comme indiqué ci-dessus, les participantes à Miss France ont l’obligation de mesurer 1m70, au minimum. Mais d’où vient cette règle ? Toujours dans les colonnes de Gala, Alexia Laroche-Joubert explique.
« Les candidates sont habillées de robes de créateurs, et la taille minimum pour les porter sans avoir à les repriser est celle-là, tout simplement. », a-t-elle ainsi lancé. Eh oui, c’est pour une raison pratique !
Pareil pour la chirurgie esthétique. Cela n’est pas acceptable pour intégrer Miss France. « Je ne parle pas de chirurgie réparatrice, qui peut-être liée au changement de sexe ou aux conséquences d’un cancer du sein. », précise Alexia Laroche-Joubert, dans Gala.
Le salaire des Miss n’est pas non plus voué à changer. Lors de la dernière session, les candidates avaient bénéficié d’un contrat de travail, ainsi que d’un salaire à hauteur du SMIC (84€ net/jour). Pour autant, il n’y aura jamais plus. Pour la simple et bonne raison que ce n’est pas l’esprit du concours de beauté.
« Miss France, c’est un concours. Mais c’est avant tout une émission de télévision. Par exemple, cette année, il y a eu deux jeunes femmes qui descendaient en Marie Poppins. Il y a eu deux heures et demie de répétition. La production a tellement évolué aujourd’hui que cela a nécessité un contrat de travail. », expliquait Sylvie Tellier, en février 2022, pour justifier ce choix.
En ce qui concerne le salaire, elle pense la chose suivante : « On ne fait pas Miss France pour le salaire. On fait Miss France pour profiter d’un tremplin exceptionnel, pour vivre un rêve. ».
alexia laroche joubertmiss francetailleTPMP

source