Patrick Juvet : les terribles confidences de sa soeur Nancy sur les dernières années du chanteur – Closer France

Plus d’un an après la mort de Patrick Juvet, sa soeur s’est confiée sur ses derniers mois. Dévasté par la disparition de sa mère, le chanteur n’était plus heureux.
Le roi du disco s’est éteint le 1er avril 2021. A 70 ans, Patrick Juvet est mort dans son appartement de Barcelone des suites d’une insuffisance cardiaque, comme le révélaient ses proches après avoir obtenu les résultats de son autopsie. Ses dernières années, le chanteur les a passées loin de la France, de la Suisse où il est né et des projecteurs qu’il aimait pourtant beaucoup. Selon sa soeur Nancy, qui s’est confiée à Gala ce jeudi 18 août, Patrick Juvet était dévasté depuis la mort de sa maman, "la femme de sa vie" et le fait de ne plus pouvoir monter sur scène à cause de la pandémie de coronavirus. "Il vivait mal le fait de vieillir. Il ne supportait plus de se voir dans les miroirs. C’était une blessure", raconte la soeur de l’interprète d’Où sont les femmes. Après la mort de leur mère, Nancy a "eu peur" pour son frère.
"On l’a accompagné comme on a pu, mais une maman qui part, c’est toujours trop tôt quel que soit son âge", s’est-elle souvenue, très émue. Et d’ajouter que les derniers mois de vie de Patrick Juvet "ont été ce qu’elles ont été" : "Il appréciait cet anonymat qui lui permettait de vivre comme tout le monde, de n’être que Patrick". Cette tristesse qu’il ressentait, son amie Amanda Lear l’avait déjà évoquée après l’annonce de sa tragique disparition. "Il s’était retiré en Espagne, car la France le boudait un peu. On s’est vus la dernière fois là-bas. Il ne buvait plus. Il me disait qu’il essayait de s’en sortir (…) Il était prisonnier de ses tubes de l’époque, racontait-elle auprès de l’AFP. Il était obligé de chanter ‘I Love America’ et ‘Où sont les femmes ?’. On ne lui demandait rien d’autre alors qu’il avait enregistré plein d’autres chansons (…) Il n’était pas très heureux."
Son ami, Michel Dami, indiquait que Patrick Juvet "avait le cœur fragile, abîmé par une consommation d’alcool excessive". Pendant des années déjà, le chanteur avait dû se battre contre ses démons et se soigner pour son alcoolisme. "Depuis la disparition de sa mère, il m’appelait parfois, saoul, en pleine nuit, racontait Michel Dami dans les colonnes de Paris Match. Du blanc le matin, puis du rouge, rarement des alcools forts." Après la mort de Patrick Juvet, une crémation de son corps a eu lieu en Espagne, dans l’intimité familiale, avec notamment la présence de la soeur de Patrick Juvet mais aussi de sa nièce. Ses cendres ont été rapatriées en Suisse, le pays de naissance du chanteur, où une cérémonie hommage a eu lieu.
Merci pour votre inscription. Pour en savoir plus ou exercer vos droits, cliquez-ici.
J’aurais aimé une meilleure fin pour lui, et que les télés ne le cantonnent pas à 3 chansons
Pourquoi était il si bouffi??? alcool ou médicaments??? Je le comprends, quand je vois des photos de mon passé je suis triste c’est fou comme on chance et comme la vie passe vite… Et je n’ai jamais été connu ou avoir eu du succès comme lui… Ce doit être difficile de retomber dans l’anonymat…
Il y a aussi la chirurgie esthétique !!
Pauvre Patrick
Pauvre Patrick
"Il ne supportait plus de se voir dans les miroirs" Les conséquences de la chirurgie !!
Je ne pense pas qu’il ait fait de la chirurgie, il avait mon âge, j’aimais ses chansons et son physique, quelle tristesse !
Papier ou numérique
Certifié par :
Vous êtes bien inscrit(e) à la newsletter avec l’adresse :
Les informations recueillies par ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique à destination de Reworld Media Magazines et/ou ses partenaires et prestataires afin de pouvoir envoyer les bons plans et offres promotionnelles. Conformément à la loi « Informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant. Pour en savoir plus ou exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

source