Réaliser sa greffe de cheveux en Turquie, pourquoi ? – Est Républicain

Pour soutenir votre journalisme local, abonnez-vous !
Pourquoi voyez-vous ce message ?
Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies, vous pouvez à tout moment modifier votre choix, ici.
Le contenu de ce site est le fruit du travail de journalistes qui vous apportent chaque jour une information locale de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.
Déjà abonné ?
Nancy
ven. 29/07/2022
L’édition du soir en numérique dès 21h30 Le journal en numérique dès 5h Accédez à tous les contenus en illimité
Nancy
ven. 29/07/2022
Retrouvez tous nos contenus et notre journal en numérique
Téléchargez gratuitement l’app
Smile Hair Clinic
Autrefois irréversible, la calvitie se traite désormais facilement avec la greffe capillaire. Cette opération courante permet aux personnes victimes d’une perte de cheveux totale ou partielle de retrouver une densité naturelle en seulement quelques mois.
Selon l’IFOP, la calvitie touche environ 13 % des Français, soit près de 8,5 millions de personnes. Ce chiffre conséquent encourage la médecine et la science à trouver des méthodes toujours plus performantes et toujours plus efficaces pour lutter contre ce fléau.
La greffe de cheveux aussi appelée implant capillaire est une technique de transplantation découverte en 1943 au Japon. Elle se popularise ensuite dans les années 50 grâce au docteur new-yorkais Norman Orentreich.
Cette intervention chirurgicale repose sur la micro-transplantation d’unités folliculaires, un groupement de cheveux, assemblés entre eux dans le cuir chevelu en petits paquets d’un à quatre cheveux. Les progrès scientifiques et technologiques ont permis de rendre cette opération plus performante et surtout moins douloureuse.
La greffe de cheveux aide à retrouver une certaine confiance en soi. 
smilehairclinic.com
La greffe capillaire est pratiquée en clinique spécialisée, la plupart du temps sous anesthésie locale. Le patient peut donc repartir chez lui seulement quelques heures après.
Connue pour sa richesse patrimoniale et sa culture, Istanbul a depuis quelques années ajouté une autre corde à son arc, le tourisme médical et plus particulièrement la greffe capillaire.
Avec plus de 300 établissements de greffe de cheveux à Istanbul, la Turquie est aujourd’hui considérée comme la capitale mondiale dans ce domaine. Une place majeure qui s’explique essentiellement par des avantages très intéressants.
Smile Hair Clinic
Des prix très compétitifs
Si Istanbul et la Turquie en général attirent autant de touristes étrangers, c’est avant tout grâce à ses tarifs très accessibles. Alors que le prix en France peut monter jusqu’à 15 000 euros, le coût d’une greffe de cheveux en Turquie oscille entre 2 700 euros et 5 000 euros, selon le travail à réaliser.
Profiter du All Inclusif
En Turquie, la majorité des établissements propose des formules tout inclus avec le transfert aéroport, la présence d’un traducteur sur place, l’hébergement en hôtel 4 ou 5 étoiles et bien entendu les consultations pré et postopératoires.
Une main-d’œuvre qualifiée
En plus d’être bon marché, la main-d’œuvre en Turquie est aussi réputée pour être qualifiée et formée aux dernières techniques de transplantation capillaire. Ce réel avantage convainc chaque année plusieurs milliers de Français à faire confiance à ses médecins de renommée internationale.
Des établissements haut de gamme
Grand nombre des établissements turcs sont récents et dotés d’équipements issus de la nouvelle technologie permettant ainsi de proposer des opérations de haute qualité et un résultat plus précis, plus durable.
Il existe à ce jour plusieurs types d’implantations capillaires parmi elles, la FUT, la DHI, la FUE et la méthode FUE Saphir.
La FUT (Follicular Unit Transplantation) est une méthode d’extraction par bandelette dans laquelle un certain nombre de greffons sont extraits sur les zones donneuses puis répartis sur la zone receveuse.
La FUE (Follicular Unit Extraction) consiste à prélever un par un chaque follicule pour les disperser ensuite sur la zone receveuse grâce à une petite incision effectuée à l’aide d’une lame d’acier.
La DHI (Direct Hair Implantation) a recours à un instrument aussi fin qu’une aiguille pour retirer les follicules pileux avec une grande minutie. L’insertion du cheveu se fait à l’aide d’un injecteur, un outil qui maintient le sens naturel de repousse.
La Saphir FUE est une technique à mi-chemin entre les techniques FUE et DHI à la différence ou celle-ci utilise une lame en saphir, un matériau très solide qui permet de pratiquer une intervention très précise. Efficace à 90 %, elle est l’une des méthodes les plus demandées.
Face au grand choix de cliniques, il n’est pas toujours simple de trouver le bon spécialiste. Situé à Istanbul, Smile Hair Clinic est une clinique de greffe capillaire qui attire chaque année des touristes étrangers venant des quatre coins du monde.
Reconnu comme l’un des meilleurs centres turcs, Smile Hair Clinic propose des prestations de haute qualité orchestrées par une équipe dynamique et formée aux dernières techniques telles que la greffe FUE et la FUE Saphir.
Chaque patient bénéficie, ici, d’une prise en charge complète ainsi que d’un suivi pré et postopératoire personnalisé.
Gérée par Dr Gökay Bilgin et Dr Mehmet Erdoğan, deux médecins réputés mondialement dans leur domaine, Smile Hair Clinic a pour premier objectif la satisfaction de ses patients.
smilehairclinic.com
L’établissement offre des packs comprenant le transfert aéroport, le traducteur ou encore, le séjour dans un hôtel haut de gamme.
Si Smile Hair Clinic a aussi bonne réputation, c’est sans aucun doute grâce à l’expertise et au savoir-faire de ses deux cofondateurs, le docteur Gökay Bilgin et le docteur Mehmet Erdoğan.
Formé dans les établissements les plus prestigieux tels que le groupe Medicana Health, le docteur Gökay Bilgin se spécialise rapidement dans le développement des procédures de chirurgie esthétique en effectuant diverses formations notamment en greffe de cheveux.
Au cours de son expérience, il apprend à gérer à la fois le traitement et les processus d’accueil de patients en lien étroit avec le ministère des Affaires étrangères et celui de la Santé avant de se former aux techniques FUE et FUE Saphir.
De son côté, après avoir obtenu son diplôme à la faculté de médecine de l’université de Yeditepe, le docteur Mehmet Erdoğan découvre la gestion hospitalière et l’esthétique médicale.
En 2013, il intervient sur des recherches de greffes de cheveux qu’il met ensuite en pratique au sein des 11 hôpitaux du groupe Medicana Health. Un établissement dans lequel, il s’occupe également du suivi médical, du traitement des patients, des relations avec les ministères de la Santé des affaires étrangères ainsi que l’admission des patients.
Le docteur Mehmet Erdoğan participe activement aux activités organisées annuellement par l’ISHRS et d’autres institutions afin de suivre les processus de traitements contre la perte de cheveux et leurs nouvelles approches.

source