Reportage international – En Colombie, le boom de la chirurgie esthétique – Radio France Internationale

Ajouter RFI à votre écran d'accueil
© 2022 Copyright RFI – Tous droits réservés. RFI n'est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes. Fréquentation certifiée par l'ACPM/OJD.
Publié le :
La Colombie connaît une explosion du secteur de la chirurgie plastique, en attirant attire des patients du monde entier pour ses tarifs attractifs. La ville de Medellin est l’illustration de ce boom. Une des cliniques privées de la ville réalise 800 interventions par mois.
Depuis la réouverture des cliniques après le confinement, le cabinet du chirurgien Luis Fernando Botero ne désemplit pas. Aujourd’hui, il reçoit une Colombienne qui a déjà fait une abdominoplastie l’an dernier et qui se prépare à une deuxième intervention.
« J’y pensais depuis longtemps et notamment durant toute la pandémie, car tout était fermé et qu’on devait attendre la réouverture des blocs. Je crois que j’étais une des premières patientes après le confinement », explique Lina Maria Perez Tobon, employée dans le secteur social.
Comme Lina, environ 30% de patients supplémentaires ont décidé d’avoir recours à la chirurgie esthétique. L’effet zoom, c’est-à-dire la surexposition aux écrans via les plateformes virtuelles, a augmenté la demande. Les patients voient davantage leurs défauts et décident alors de dépenser leurs économies accumulées pendant les confinements.
« Après et pendant la pandémie de Covid, les gens ont consulté trois fois plus », rapporte Luis Fernando Botero, docteur en chirurgie plastique et réparatrice.
Après la consultation, le chirurgien se rend à la clinique pour une intervention. Elle se trouve à quelques mètres de son cabinet dans un centre commercial huppé de Medellin. La patiente du jour vient de Chicago pour une liposuccion des jambes, du dos et du cou, une abdominoplastie et une lipoinjection des fesses. En tout, près de sept heures de chirurgie.
« Ici, c’est beaucoup moins cher qu’en Amérique du Nord. Ici, le séjour en clinique, l’anesthésie, la journée d’hospitalisation, coûtent environ 6 à 7 000 dollars. Là-bas, ça dépend de la ville et du chirurgien, mais on est aux environs de 25 000 dollars », fait valoir le docteur Botero. 
Les liposuccions, les abdominoplasties et les implants mammaires font partie des chirurgies les plus demandées. Ces opérations ne sont pas sans risque. On compte plusieurs décès à travers le pays. « Beaucoup de personnes font des formations accélérées de chirurgie esthétique. Ça ne remplacera jamais cinq ans de formation universitaire dans un hôpital, critique ainsi Juan Hernando Santamaria, chirurgien et ex-président de l’association colombienne de chirurgie plastique et réparatrice. Mais ils se disent chirurgien plastique ou chirurgien esthétique ». 
Dans cette clinique de Medellin, entre et 30 et 34 interventions sont programmées chaque jour, soit environ 800 chirurgies plastiques par mois. L’an dernier, la ville a généré près de 3 millions d’euros (plus 3,2 millions de dollars) de chiffres d’affaires.
À lire aussi : En Colombie, la chirurgie esthétique en plein boom depuis la fin des confinements
NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail
Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI
États-Unis: New York se protège des eaux
Guerre en Ukraine: les Verts et la question du pacifisme allemand
Australie: visite d'un marché de nuit de ramadan de Sydney
Ukraine: à Sievierodonetsk, la population se prépare à l'arrivée de l'armée russe
Thaïlande: la cohabitation entre touristes russes coincés à Phuket et réfugiés ukrainiens
Guerre en Ukraine: les témoignages de viols et de violences se multiplient
En Grèce, l’inflation poursuit sa flambée dans un pays éprouvé par une décennie d'austérité
Capitale la plus polluée du monde, New Delhi veut rouler à l’électrique
Pologne: le défi de l'intégration des enfants ukrainiens dans les écoles
Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.

source