Un an après avoir dévoilé être «défigurée» par une chirurgie ratée, Linda Evangelista pose pour Vogue – 7 Jours

Linda Evangelista effectue son grand retour dans le monde de la mode en posant pour la couverture du Vogue, un an après avoir dévoilé qu’une chirurgie esthétique ratée l’avait complètement défigurée.
Une publication partagée par Linda Evangelista (@lindaevangelista)

• À lire aussi: Défigurée par une chirurgie ratée, Linda Evangelista se dévoile enfin

Jeudi, la couverture de l’édition britannique du prochain magazine Vogue a été dévoilée, mettant en vedette la femme de 57 ans. Il s’agit d’un retour dans le monde de la mode pour celle qui a révélé, l’année dernière, qu’elle avait passé les dernières années à l’ombre des projecteurs en raison d’une procédure esthétique qui a mal tourné.

La star, qui était très en vogue dans les années 1990 et 2000, a partagé sur son compte Instagram le résultat de cette séance photo.
Une publication partagée par British Vogue (@britishvogue)

Une publication partagée par Linda Evangelista (@lindaevangelista)

Une publication partagée par Linda Evangelista (@lindaevangelista)
• À lire aussi: Bella Hadid se confie pour la première fois sur cette chirurgie esthétique qu’elle regrette

• À lire aussi: Courteney Cox admet avoir abusé du Botox

Dans l’entrevue qui accompagne les clichés, la mannequin originaire de l’Ontario explique qu’elle se sent reconnaissante de tout l’amour et le support reçus de la part de ses amis et de l’industrie, mais elle demeure réticente quant à la suite de sa carrière.

«Je m’ennuie de mon métier, mais qu’est-ce que je peux faire? Ce ne sera pas facile», a-t-elle lancé, réitérant que son corps est caché sur chaque photo, et révélant aussi du même coup que pour cette séance, son visage, sa mâchoire et son cou sont retenus avec des élastiques et du ruban adhésif.

• À lire aussi: Jennifer Grey se confie sur sa chirurgie qui l’a rendue méconnaissable

Après avoir annoncé, en septembre 2021, la raison de son absence sous les projecteurs depuis quelques années, Linda Evangelista avait accepté de raconter son histoire, et de poser pour le magazine People, dévoilant ainsi son visage pour la première fois depuis les événements.
Une publication partagée par Linda Evangelista (@lindaevangelista)
• À lire aussi: Les 14 meilleures ripostes de stars victimes de body shaming

Rappelons que Linda Evangelista a eu recours à du CoolSculpting, une intervention approuvée par la FDA aux États-Unis, qui se veut une solution non invasive à la liposuccion.
Se jugeant lésée, et son apparence complètement détruite par l’intervention, la mannequin a intenté une poursuite en septembre contre la société mère de CoolSculpting, Zeltiq Aesthetics Inc., pour 50 M$ en dommages et intérêts. Elle affirme qu’elle est incapable de travailler depuis qu’elle a subi sept séances de CoolSculpting (cryolipolyse) dans un cabinet de dermatologue entre août 2015 et février 2016.

En juillet, elle a annoncé sur son compte Instagram que l’affaire était désormais réglée, et qu’elle avait hâte de mettre tout ceci derrière elle.
Une publication partagée par Linda Evangelista (@lindaevangelista)

source