« Une horreur » : cette opération de chirurgie esthétique qu'Eve Angeli regrette amèrement – marie france

Ce vendredi 25 mars, Eve Angeli a profité de son passage chez Jordan de Luxe pour se confier sur la chirurgie esthétique et plus précisément sur une opération qui l’a profondément traumatisée.
Connue pour son franc parler à toute épreuve, Eve Angeli s’est confiée sans détour sur son augmentation mammaire lors d’un entretien avec Jordan de Luxe pour Télé-Loisirs.
Une opération à laquelle la chanteuse a eu recours très jeune et qu’elle regrette aujourd’hui amèrement. « Si on m’avait dit la douleur que ce serait, je ne l’aurais pas fait », souffle-t-elle.
Et de préciser : « On te charcute. Si tu veux que ça soit naturel, c’est derrière le muscle, donc t’as de la convalescence derrière, t’as mal pendant longtemps (…) On a comme une déchirure musculaire et c’est une torture, on reste avec un bandeau pendant une semaine ou deux ».
« On est obligé de se laver avec, on dort avec, on est compressé. C’est une horreur », se souvient l’interprète de Avant de partir qui a longtemps été complexée par sa poitrine.
En effet, la jeune femme, alors âgée de 22 ans, souhaitait corriger ce qu’elle estimait être un « défaut de fabrication », à savoir, « un sein plus petit que l’autre ».
«  J’étais quand même bien proportionnée, très jolie naturellement. Merci Papa, merci Maman ! », relativise-t-elle aujourd’hui.
Avant de passer par la case chirurgie esthétique, Eve Angeli semblait pourtant incapable d’accepter son corps… au point d’informer préalablement ses petits-amis de ce qu’elle considérait alors comme une anomalie.
Ce vendredi 25 mars, Eve Angeli a profité de son passage chez Jordan de Luxe pour se confier sur la chirurgie esthétique et plus précisément sur une opération qui l’a profondément traumatisée.
Connue pour son franc parler à toute épreuve, Eve Angeli s’est confiée sans détour sur son augmentation mammaire lors d’un entretien avec Jordan de Luxe pour Télé-Loisirs.

Une opération à laquelle la chanteuse a eu recours très jeune et qu’elle regrette aujourd’hui amèrement. « Si on m’avait dit la douleur que ce serait, je ne l’aurais pas fait », souffle-t-elle.
Et de préciser : « On te charcute. Si tu veux que ça soit naturel, c’est derrière le muscle, donc t’as de la convalescence derrière, t’as mal pendant longtemps (…) On a comme une déchirure musculaire et c’est une torture, on reste avec un bandeau pendant une semaine ou deux ».
« On est obligé de se laver avec, on dort avec, on est compressé. C’est une horreur », se souvient l’interprète de Avant de partir qui a longtemps été complexée par sa poitrine.
En effet, la jeune femme, alors âgée de 22 ans, souhaitait corriger ce qu’elle estimait être un « défaut de fabrication », à savoir, « un sein plus petit que l’autre ».
«  J’étais quand même bien proportionnée, très jolie naturellement. Merci Papa, merci Maman ! », relativise-t-elle aujourd’hui.
Avant de passer par la case chirurgie esthétique, Eve Angeli semblait pourtant incapable d’accepter son corps… au point d’informer préalablement ses petits-amis de ce qu’elle considérait alors comme une anomalie.
« Je n’en ai pas eu 10 000 avant mon mari. Mais pour le peu que j’ai eu, à chaque fois je leur disais. Avant de me dévoiler, je déclarais ‘Attention, je te préviens, j’ai un défaut de fabrication’», assure la comédienne qui est finalement « passée d’un bonnet B à un C ».
A lire également :
Passionnée par l’actualité, Anaïs décrypte pour vous les dernières informations et vous aide à démêler le vrai du faux tout en offrant un angle nouveau à des sujets qui méritent d’être traités.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

source